Cap Ingelec  : Retour à l'accueil Cap Ingelec : Retour à l'accueil

Cap Ingelec renouvelle son partenariat avec l’UBB

Le 04 07 2018

Cap Ingelec et l’UBB, c’est une aventure partagée depuis déjà onze ans, une histoire d’amitié et de fidélité entre la société d’ingénierie et le club de rugby professionnel, mais aussi entre leurs deux présidents Jean-Paul Calès et Laurent Marti. « Il y a l’aspect communication classique, comme dans tout partenariat avec un club sportif, et il y a la face cachée, l’amitié avec Laurent Marti » confie Jean-Paul Calès. « Je l’accompagne depuis qu’il préside l’Union Bordeaux-Bègles. Il était très seul, il a fait beaucoup, il se démène pour arriver à nous qualifier dans le top 6 » explicite-t-il. « Je suis moi-même un ancien joueur de rugby. C’est mon sport préféré bien qu’il y ait beaucoup à dire sur l’évolution de la mentalité. Donc je me devais en tant que chef d’entreprise, avec une responsabilité sociétale, de m’engager pour qu’il y ait de nouveau un grand club de rugby dans l’agglomération bordelaise, et le voir devenir un jour champion de France ! »

Jean-Paul Calès avoue ne pas attendre nécessairement de retombées directes pour Cap Ingelec. « Notre activité d’ingénierie n’est pas régionale, encore moins métropolitaine. La notoriété locale ne m’apporte pas grand-chose vis-à-vis de mes clients américains, néerlandais ou anglais » constate-t-il en toute objectivité.

Cap Ingelec, l’ingénierie qui s’engage

L’intérêt réside davantage dans la cohésion interne que ce partenariat contribue à générer. « Le travail en équipe, le partage, tout ce que dit Daniel Herrero sur les valeurs communes entre le rugby et le monde de l’entreprise, cela existe et c’est évidemment très bien. Cela correspond aussi à notre slogan sur le drapeau : Cap Ingelec, l’ingénierie qui s’engage » souligne Jean-Paul Calès. Une dizaine de places VIP, du réceptif d’après-match, de la panneautique, du parrainage de match constituent l’essentiel du partenariat. « Je me sers de tout cela surtout en interne, plus qu’en externe, pour fédérer les équipes : que mes collaborateurs viennent voir un joli match de rugby entre eux, qu’ils puissent passer de beaux moments ensemble » décrypte le PDG rugbyman.
Son engagement personnel s’étend d’ailleurs au parrainage d’autres clubs amateurs comme ceux de Martignas-sur-Jalles ou Portets-sur-Garonne.

Pour la saison 2018-2019 de l’Union Bordeaux-Bègles, Jean-Paul Calès dit ne pas avoir de boule de cristal. « Nous en parlons bien sûr avec Laurent Marti. J’espère que nous ferons mieux que les matchs retour de la saison passée, sinon ce sera catastrophique ! Je pense que le manager Rory Teague va faire ce qu’il faut pour qu’il y ait une cohésion et que ça fonctionne » envisage-t-il. Et il met en avant un nouvel atout de l’UBB : le centre d’entrainement flambant neuf.  « Je l’ai visité, et cet outil à leur disposition pour s’entraîner et travailler va changer beaucoup de choses. Cela devrait être très positif ! » Un espoir partagé par tous les supporters !