Cap Ingelec  : Retour à l'accueil Cap Ingelec : Retour à l'accueil

Portrait d'Audrey, jeune Ingénieure de projets CVC à Paris

Le 20 07 2018

Cap Ingelec recrute de jeunes ingénieurs et les fait monter en compétences. Le parcours d’Audrey, 26 ans, en est la parfaite illustration. « Diplômée de l’Ecole des Mines de Nantes en 2015, intégrée à l’agence de Nantes de Cap Ingelec en octobre 2016 après avoir répondu à une annonce, je travaille depuis un an à l’agence de Paris comme ingénieure CVC, en charge de différentes études liées à la conception de bâtiments, à la fois dans le domaine de l’industrie du tertiaire et du datacenter » résume la jeune femme.

Intégration formatrice

Elle reconnaît avoir ainsi progressé rapidement dans l’entreprise. « J’ai suivi pendant huit mois le programme d’intégration des jeunes ingénieurs, avec des sessions de formation alternativement à l’agence de Bordeaux et à celle de Paris. J’ai été accompagnée par le Responsable d’agence de Nantes, Vincent CHAUVIN. Cela m’a familiarisé aussi avec l’aspect commercial et managérial, à la fois d’un projet et d’une équipe. C’est un vrai plus. Cela permet de monter rapidement en compétences et de prendre des responsabilités un peu plus vite » souligne cette handballeuse, entrainée à l’esprit d’équipe. Elle trouve d’autres intérêts à cette période d’intégration.  « Cela familiarise avec les savoir-faire, les méthodes et les valeurs de Cap Ingelec, notamment celle d’engagement » analyse-t-elle.

Evolution de carrière

Au terme de ces huit mois, elle a souhaité rejoindre l’agence parisienne. Son vœu a été exaucé, avec déjà une intéressante évolution de carrière.  « Cela me permet de travailler sur des projets de plus grande envergure et de découvrir un nouveau domaine, celui du datacenter.  Aujourd’hui je travaille à  80-90 % sur ce marché » se réjouit-elle. La jeune ingénieure apprécie son travail au quotidien.  « J’ai en charge la réalisation des études CVC, énergie, conception de l’installation dans sa globalité, sur différents types de projets… Je travaille actuellement pour un acteur majeur du domaine des télécommunications qui souhaite développer son réseau 5G. J’ai en charge les études CVC, pour notre mission qui est de réaliser le design complet des salles télécom et des locaux techniques, en assurant le niveau de sécurisation et de fiabilité souhaité par le client, avec toutes les contraintes qui vont avec : acoustiques, énergétiques… C’est un projet très intéressant, ambitieux et structurant » s’enthousiasme Audrey.

zéro routine

Elle a trouvé ce qu’elle espérait de son métier d’ingénieur : « Je me sens très bien dans mon entreprise. J’évolue sur des dossiers très variés, très intéressants sur le plan technique, sans standardisation, avec des projets différents, et des contraintes différentes. J’avais cette envie d’évoluer sur des projets où apporter de la valeur ajoutée, où il n’y a rien de préconçu ! A chaque fois, c’est une nouvelle approche technique, une nouvelle réflexion à mener, avec un côté humain important pour moi dans la relation avec le client ». Rien d’étonnant donc à ce qu’elle recommande son entreprise aux jeunes ingénieurs !