Cap Ingelec  : Retour à l'accueil Cap Ingelec : Retour à l'accueil

Cap Ingelec confirme son positionnement international

Le 20 06 2016

Après avoir créé la holding CAP DC qui chapeautera l'ensemble de ses filiales internationales, Cap Ingelec s'est fixé comme stratégie de s'implanter dans les pays d'Europe du Sud et d'Afrique francophone où les normes techniques et administratives sont similaires et où les potentiels de marché concernant la création de datacenters sont importants. "Aujourd'hui certains états africains hébergent leurs données dans des centres situés à l'étranger. La maîtrise de l'hébergement des données régaliennes et la modernisation des services de l'Etat sont un enjeu pour un certain nombre de pays d'Afrique", confirme Olivier LABBE, le Directeur Général de CAP DC.

Pour assurer notre développement, Cap Ingelec s'appuiera sur des partenaires locaux en créant des joints-ventures comme elle l'a fait au Maroc l'an dernier ainsi qu'au Sénégal, au Cameroun, et en Espagne. Elle a créé une structure en Italie en février dernier et une autre en Algérie au mois d'Avril. Un établissement va voir le jour prochainement au Ghana et des discussions sont en cours pour la Grèce et la Turquie. Une implantation en Afrique de l'Est serait également à l'étude. 

CAP DC a déjà conclu une dizaine de contrats sur des data centers à l'international et une trentaine d'autres projets sont dans les tuyaux. Le premier est en cours de construction pour l'opérateur Orange à Douala, la capitale administrative du Cameroun.

Au final CAP DC devrait employer une trentaine de personnes d'ici fin 2017. "Même si un certain nombre de centre hébergement ressembleront à ceux qui sont déployés en France et seront notamment équipés de systèmes de circulation d'air extérieur pour réguler leur température nous expérimenterons des situations où les conditions climatiques seront plus extrêmes. Nous souhaitons développer un savoir-faire qui nous permettra de disposer d'un avantage concurrentiel spécifique", précise le dirigeant qui tient à souligner le travail remarquable de la CI de Bordeaux et du CBSOA, le Club d'Entreprises Bordeaux-Afrique, dont les initiatives "ouvrent des portes aux entreprises girondines que le continent africain".

Source APS - Juin 2016