Cap Ingelec  : Back to home Cap Ingelec : Back to home

Portrait Lionel MATHERON, Directeur de projets chez Cap Ingelec

On 20 01 2020
Une croissance externe « au sommet »

A 54 ans, Lionel MATHERON, Directeur de projets, affiche un profil atypique. A la tête d’un bureau d’études pendant 16 ans, son entreprise a rejoint le giron Cap Ingelec par croissance externe. Parcours d’un autodidacte qui a toujours rêvé plus fort que les autres.

Lionel MATHERON a forgé sa carrière sur le terrain, à la force du poignet. Après un Bac technique et un IUT, ce grenoblois commence sa vie professionnelle en tant que Technicien puis devient Chef de service dans un grand groupe industriel. Mais Lionel MATHERON rêve plus « haut » ! Cet amoureux de la montagne souhaite en effet conquérir de nouveaux sommets. Son Everest à lui ? Devenir ingénieur électricien. Le piolet de la détermination en main, il décide alors de suivre des cours du soir et décroche son diplôme à l’Institut Polytechnique de Grenoble. « Je me suis construit tout seul, confie-t-il dans un sourire. Il faut toujours croire en soi. C’est la seule philosophie qui guide ma vie. »

Slalom géant de Grenoble à Bordeaux
En 2002, un virage personnel l’oblige à sortir de sa zone de confort. Lionel MATHERON quitte alors les montagnes de son enfance, traverse la France… et tombe amoureux de la région bordelaise. « La mer, la montagne non loin, la gastronomie… C’est un triptyque gagnant ! »  Enthousiaste, il s’installe à Bazas (47) et crée MC2, un bureau d’études en ingénierie. Pendant 16 ans, Lionel MATHERON multiplie les projets dans divers secteurs - industries, bâtiments de bureau, laboratoires -, recrute Antoine en tant que projeteur… Mais en 2018, le ciel s’obscurcit : MC2 rencontre des difficultés de recrutement. « Je connaissais bien Cap Ingelec pour avoir déjà travaillé avec les équipes sur certains projets. Alors, lorsque Jean-Paul CALES m’a proposé de racheter MC2 pour poursuivre sa stratégie de croissance externe, je n’ai pas hésité une seconde ! ».

S’enrichir de nos savoir-faire
Sans remords ni regrets, Lionel MATHERON prend un nouveau départ, un rêve de plus en bandoulière. « Antoine et moi avons rejoint Cap Ingelec en octobre 2018, en ramenant dans l’escarcelle divers projets en cours : la réhabilitation d’un lycée sur Bordeaux, l’installation électrique d’une maison d’arrêt dans le Béarn ou encore le changement de tension d’un hôtel de Ville... » Ravi de son intégration, il avoue à demi-mot avoir souvent souffert de la solitude du dirigeant. « Ici, au contraire, on dispose de nombreuses ressources internes, il y a une vraie émulation, et ce travail collaboratif en mode projets, enrichit nos savoir-faire. » Toujours avec un rêve d’avance, Lionel MATHERON se projette dans l’avenir. L’esprit serein. Demain, s’il doit tout recommencer, il se voit bien suivre les pas de son grand-père cuisinier, mais en attendant, il concocte ses projets en mode BIM. « Une nouveauté pour moi, mais j’avoue, c’est un atout majeur pour piloter des projets ! » Cap Ingelec : un vrai « BIM bang » dans sa carrière…