Cap Ingelec  : De vuelta a casa Cap Ingelec : De vuelta a casa

L'interview de Lionel, Directeur de Projets Electricité

On 18 05 2019
Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel et de ton arrivée chez Cap Ingelec ?

Je suis diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs d’Electricité (ENSIEG) de l’Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG), puis j’ai obtenu un DEST en Electricité et Automatisme du Conservatoire des Arts et métiers, par cours du soir.
J’ai commencé en tant que technicien d’installation, de maintenance en électricité et électronique, puis Responsable de centre travaux chez GTMH durant 5 ans. J’ai poursuivi chez Spie-Trindel en tant que Chef de service Tertiaire et Industriel sur l’Ain et la Suisse. Cette expérience m’a permis de côtoyer les domaines très variés de l’électricité : le tertiaire, l’industrie de la plasturgie, la papeterie, les datacenters,… Pour trouver un second souffle, j’ai quitté la région Rhône-Alpes, pour venir m’installer dans le Sud-Ouest et en tomber amoureux. J’ai créé en 2002, MC2 Engineering ; Bureau d’Ingénierie en Electricité, qui m’a permis de réaliser des projets divers et variés : lycées, hôpitaux, bâtiments de bureaux, laboratoires, châteaux, maisons d’arrêt, hangars aéronautiques,… Une superbe expérience, mais comme toute petite structure, j’ai rencontré des difficultés pour recruter des techniciens ou ingénieurs. L’aventure a duré un peu plus de 16 ans, avant que je sois approché par Jean-Paul CALES pour venir rejoindre Cap Ingelec avec mon équipe composée d’un technicien et d’un projeteur. L’idée de ne plus être seul, tant dans le management que techniquement, m’a très rapidement séduit. Connaissant bon nombre de personnes chez Cap Ingelec et pour avoir travaillé en sous-traitance voilà une douzaine d’années, sur le projet Sanofi-Pastel à Toulouse, je n’ai pas mis longtemps à prendre la décision de partir pour une nouvelle aventure.

L’opération de cession d’activité de MC2 Engineering à Cap Ingelec a été effective au 1er octobre 2018.

Peux-tu nous présenter les projets sur lesquels tu travailles actuellement ?

Ma principale mission de Responsable de projets est de poursuivre les opérations de MC2 Engineering transférées sur Cap Ingelec.
Notamment sur le projet SRIA- Plan Campus 3, avec la mission de conception pour les lots Courants Forts et faibles. Ce projet consiste, sur l’Université de Bordeaux, en la construction d’un laboratoire de recherche de 20 000m2 et la réhabilitation d’un laboratoire de recherche existant de 15 000 m2.
Un projet de ~67 M€ TCE dont  ~8 M€ d’Electricité CFO-Cfa
Autre projet, la mission de conception pour la réhabilitation des installations électriques CFO/Cfa, de la Maison d’Arrêt de Pau (travaux réalisés en site occupé, avec continuité d’exploitation et de maintien des installations de sécurité). Projet de ~1.3 M€  d’Electricité.

Puis, le projet de réhabilitation du Lycée Bremontier de Bordeaux. Nous réalisons une mission de conception pour les lots CFO/Cfa, CVC et Plomberie, dans le groupement : Corsenac, Zielinski (Architectes), Betri (structure), Cap Ingelec (Fluides), Comeron (HQE), Emacoustic. Un projet de ~7 M€ TCE dont  ~1.5 M€ d’Electricité CFO-Cfa et CVC-Plomberie.

Enfin, le projet de sécurisation et d’uniformisation des réseaux Courants Forts de l’Hôtel de Ville de Bordeaux et des Musées des Beaux-Arts. Ce projet initié en 2010 par un schéma directeur, s’est poursuivi en 2012 par une maîtrise d’œuvre de conception. Ce projet représente ~1.5 M€  d’Electricité. La complexité du chantier, après 4 ans d’études, a été et reste la réalisation des travaux en site occupé et la continuité d’exploitation de l’Hôtel de Ville et des Musées, puis la réalisation de travaux complexes dans un site particulier : Entre autres, la pose de 2 postes HTA/BT enterrés de 800 KVA chacun, dans les Jardins de l’Hôtel de Ville Bordeaux. La pose du 2ème poste HTA/BT a eu lieu le 26 avril dernier.  Antoine SALIS, Ingénieur de projets à CAP 33, assure le suivi de travaux pour MC2 Engineering et aujourd’hui pour Cap Ingelec.